Les engagements de la SFAM auprès d’Action contre la Faim

Anti-famine mené à Madagascar

C’est un principe pour la SFAM : les richesses d’une société doivent être également utiles à la population et à faire le bien. Pour aider les personnes les moins favorisées, la SFAM s’est donc engagée pour lutter contre la faim dans le monde en établissant notamment un partenariat avec l’ONG Action contre la Faim. La famine : une des crises les plus alarmantes de notre monde moderne. En s’engageant à l’internationale, la SFAM s’est donc promis de mener aussi des combats pour un monde meilleur.

Action contre la Faim : une organisation humanitaire reconnue d’utilité publique

Action contre la Faim est une organisation non gouvernementale internationale qui lutte contre la faim dans le monde. Fondée en 1979, elle prévient, détecte et tente de solutionner la sous-nutrition, notamment dans le cas des conflits. Sa première mission ? Assister les réfugiés afghans au Pakistan. Depuis, Action contre la Faim a étendu ses interventions dans plus de 50 pays. Dans ses actions, ACF vise à construire l’autonomie de ses bénéficiaires après l’assistance humanitaire.

L’ONG Action Contre la Faim obéit à une charte de principes fondée sur six valeurs. Indépendante et neutre, ACF se préserve de toute appartenance politique et garde sa liberté financière et morale. C’est cette neutralité et cette transparence qui encouragent la confiance des soutiens extérieurs. La non-discrimination et l’accès libre et direct aux victimes permettent à ACF de s’assurer que ses actions impactent directement ceux qui ont besoin de leur assistance.

SFAM : Un projet anti-famine mené à Madagascar

L’aide de la SFAM apportée à Action Contre la Faim bénéficie au Programme d’Accompagnement Social et d’Appui Nutritionnel (Projet CASAN) en ville, dans la capitale de Madagascar.

Le programme CASAN, issu de la coopération entre la société française d’assurance sfam et Action contre la Faim a pour objectif de faire diminuer la famine dans l’un des pays les plus précaires du monde : Madagascar.

Dans cette région du globe, un enfant sur deux âgé de moins de 5 ans est victime de la famine. À ces conditions nutritionnelles difficiles, s’ajoutent de mauvaises conditions sanitaires qui entraînent beaucoup de maladies ainsi qu’un climat d’insécurité qui empêche de nombreux Malgaches de savoir s’ils auront assez de nourriture pour la journée.

Pour des résultats pérennes, l’assureur SFAM et Action Contre la Faim souhaitent s’attaquer aux causes directes de la sous-nutrition, tout en prenant en charge les enfants sous-nourris et en leur pratiquant les soins dont ils ont besoin pour retrouver leur équilibre physique, psychique et social. Une grande œuvre d’éducation est également en cours pour aider les enfants et leurs parents à comprendre les valeurs nutritionnelles des aliments afin de bien se nourrir.

Solidarité : les préoccupations de l’entreprise SFAM

Le développement durable est l’une des principales préoccupations de la SFAM qui s’est donc engagée depuis plusieurs années dans une démarche éco-responsable. En outre, pour la société française d’assurance SFAM, il est important de manifester une solidarité active en permettant, grâce aux profits générés par l’entreprise, d’améliorer les conditions de vie de plusieurs populations. C’est dans ce cadre que s’inscrit « Action contre la faim SFAM ». En sus, elle tient à privilégier la qualité de vie des employés au travail d’autant qu’une bonne qualité de travail assure un meilleur épanouissement au travail.