Comment devenir chef de projet web ?

chef de projet web

Le chef de projet web, appelé aussi chef de projet digital, multimédia, internet ou mobile, gère l’ensemble des besoins nécessaires à la création ou à la refonte d’un site web ou d’une campagne de communication web. En étudiant plus en détails ses missions, ses formations et compétences, voyons comment il est possible de devenir chef de projet web et quelles sont les évolutions possibles de ce métier.

Formations et compétences nécessaires au métier

Les formations digitales ou formations web pour devenir chef de projet digital sont nombreuses. L’intéressé peut faire une formation généraliste supérieure en école web, en école du digitale, en école de communication, en école d’ingénieurs ou suivre un cursus axé sur l’informatique. Généralement un chef de projet web possède une formation initiale allant d’un Bac+3 (licence pro concepteur réalisateur web par exemple) à un Bac+5 (Master chef de projet digital par exemple). L’école digitalschool.paris est, à cet égard, une spécialiste de ces formations. Concernant les compétences du chef de projet web, il doit avoir une base solide en informatique, en architectures du web, en webmarketing et posséder des notions d’ergonomie. Il doit aussi maîtriser parfaitement les outils de suivi de projet et la gestion de budget. Pour cela, il devra être rigoureux, avoir le sens pratique, et des capacités de synthèse et d’analyse. Il devra également être flexible et organisé, avoir un sens aigu de la communication et un bon relationnel. Par ailleurs, il devra savoir faire face à la pression et faire preuve de créativité et de réactivité, tout en ayant une force de proposition et de conviction.

Lieux de travail et évolutions possibles

Le chef de projet web peut travailler de trois manières : – chez l’annonceur où il va dépendre du service communication et marketing de l’entreprise ou de ses services techniques, – dans une agence web, webmarketing, ou de communication ou dans un cabinet de conseil en informatique ou SSII (société de services et d’ingénierie en informatique), – en indépendant, ce qui est plus rare, en intervenant comme consultant pour des missions ponctuelles chez un client. En freelance, il coordonne dans ce cas le travail d’équipes externes, mixtes ou internes à la société. Il faut savoir que ce métier est très recherché puisque le web prend de plus en plus d’ampleur (notamment avec le e-commerce) et les métiers liés à la conception et à la réalisation de stratégie digitale se développent énormément. Avec les années, le chef de projet digital peut être amené à travailler pour de plus gros clients et à piloter des projets beaucoup plus importants.

Missions exactes et salaire du chef de projet web débutant

Le chef de projet digital évalue en premier la faisabilité du projet de son client et sa compatibilité avec la stratégie de l’entreprise qui l’emploie. Il rédige alors pour cela un cahier des charges avec son client, contenant les grandes étapes du projet, son budget prévisionnel et son planning avec les délais prévus. En collaboration avec une équipe de web-designers, développeurs et rédacteurs, il dirige alors le projet jusqu’à sa réalisation définitive, grâce à ses connaissances techniques, marketing, commerciales et éditoriales. Il est ainsi l’interface importante entre tous les participants à ce projet web. Pendant toute la phase de réalisation du projet, le chef de projet web va coordonner le travail des différents acteurs, en s’assurant que le cahier des charges est bien respecté, et en faisant face aux éventuels problèmes rencontrés. Une fois la réalisation terminée, il va tester le produit fini et prévoir ses éventuelles évolutions, tout en assurant une veille concurrentielle et technologique. Il faut noter que le chef de projet digital peut assurer le cas échéant les fonctions d’un webmaster, d’un community manager et d’un consultant en référencement (SEO/SEM). Et il faut savoir qu’un chef de projet digital gagne près de 2200 euros bruts par mois lorsqu’il est en début de carrière. Et s’il est diplômé Bac+5 de l’école digitalschool.paris, il peut gagner plus de 30.000 euros bruts par an à son début de carrière.